L’homme Gribouillé – Lehman & Peeters

Hey Internet !

Peut-être que tu le sais, peut-être que non, mais 2017 a été un peu bizarre pour moi. Il s'est passé tout un tas de trucs et ce gros tas de trucs a eu une sacrée influence sur ma vie. Mon pouvoir d'achat a (très) radicalement baissé, et comme tous les gens confrontés à ça dans leur vie, j'ai fait des coupes budgétaires. Je ne pouvais légitimement pas diminuer les croquettes du Mammouth qui me sert de chat. Du coup, le point culture est le premier à en avoir pris un sacré coup. Et toi Internet, tu le sais, la culture, saylavie.

Et là tu te dis, mais pourquoi elle me raconte sa vie la meuf ? Et bien pour te dire que dans les plus grandes galères (et objectivement, 2017 a été une #grandegalère), j'espère que t'as autant de chance que moi. J'ai l'immense chance d'avoir un entourage très précieux. Des chouettes copains, une petite famille, et un plutôt chouette amoureux, des gens qui avaient un peu d'amour et de rires à filer. Ils ont pris et prennent encore le relai quand je ne sais plus suivre. Quand j'ai moins de BD et un peu plus de frais. Quand j’ai plus d’emmerdes que de Malbec. Quand j’ai moins de Gin que d’anti-douleurs. Quand j'ai moins de moral et pas assez de #PetitsBonheurs. BREFTAKOMPRIS. On est pas là pour chouiner, mais je t'assure que ça a fait toute la différence de mon quotidien. Et la moindre des choses que je puisse faire, ben c’est de partager les bons plans #HNTBUGBDN.

Aujourd'hui je vais donc te parler d'un colis que j'ai reçu cette semaine. Clément a trouvé une fausse excuse pour me faire parvenir une BD que je ne connaissais pas du tout. Mais, petit cri hystérique en ouvrant le paquet, c'est du Peeters. Deuxième petit cri hystérique quand Clément me demande si j'ai vu la dédicace dedans (j'avais pas vu chef). De Frederik Peeters, Clément avait aimé « Les pilules bleues ». Je lui avais conseillé cette BD avant même que #HNTUGBDN n'existe, en flânant ensemble à Bruxelles cet hiver. On part donc sur une vraie bonne idée.

Passé le #PetitBonheur de l'odeur des pages fraiches, je fais la connaissance de l'Homme Gribouillé. Serge Lehman & Frederik Peeters signent là chez Delcourt une belle brique de 330 pages, en noir et blanc. Faut dire que Peeters il aime beaucoup ça, le noir et blanc. L’histoire nous plonge dans un Paris inondé sous une pluie incessante et torrentielle. Le dessin est tout à fait fascinant. Le ton est assez vite donné, l’univers est plutôt bien construit, on est sur du polar fantastique, mais pas trop. Le fantastique me laisse très souvent de marbre, ce ne sera absolument pas le cas ici. Ce Paris qui ruisselle sera donc le théâtre d’une histoire de famille et de secrets vieux comme le monde. Un récit transgénérationnel, avec un mère un peu gauche, une grand-mère auteure de contes qui font peur aux enfants et une adolescente… adolescente.

La combinaison Lehman & Peeters fonctionne harmonieusement. A l’étage scénario, on trouve quelques toutes petites longueurs mais très honnêtement, le récit est assez justement dosé et rythmé.

A l’étage des dessins, impossible pour moi d’être objective. J’aime vraiment énormément la patte de Peeters. On souligne tout de même ici une maitrise des mouvements (et tout particulièrement des mains) assez stupéfiante et des décors de Paris qui donnent le tournis ou laisse parfois légèrement pantois.

Léger bémol à tout cela : la fin. Si la rythmique de l’ensemble du récit est assez équilibrée, la fin tombe brutalement. C’est un peu rude. Un sentiment de « vite fini » qui dénote sincèrement avec la construction de l’histoire jusque là. Dommage, mais ça ne gâche rien. De plus, j'ai mis pas mal de temps à m'attacher au personnage de Clara.

Donc, How Not To Be Une Grosse Bande De Nazes ? Lire L’homme Gribouillé d’une traite pour vivre dans cette ambiance apocalyptique de Paris et profiter pleinement de l’expérience. Si le dessin te plait (et même s'il te laisse de marbre en fait), tu peux également aller lire Pilules Bleues, publié chez Atrabile.

Ma prochaine chronique sera très probablement sur Quartier Lointain, que Fabienne m'a fait parvenir après une chouette discussion sur « Comment et par où entamer les mangas ? ».

Stay Tuned, Internet.

2 900 commentaires sur “L’homme Gribouillé – Lehman & Peeters”

  1. You could definitely see your enthusiasm in the paintings you write. The arena hopes for more passionate writers like you who are not afraid to say how they believe. At all times go after your heart. « Experience is a good school, but the fees are high. » by Heinrich Heine.

  2. I am not sure where you are getting your info, but great topic.
    I needs to spend some time learning much more or understanding more.
    Thanks for great information I was looking for this information for my mission.

  3. You are so awesome! I don’t believe I have read
    a single thing like this before. So great to find somebody with a few unique
    thoughts on this subject. Really.. many thanks for starting
    this up. This site is one thing that is required on the internet, someone with some originality!